La Laparoscopie

Laparoscopie

La laparoscopie (ou cœlioscopie) est une technique chirurgicale qui consiste à accéder à la cavité abdominale sans ouverture de la paroi abdominale. Elle est possible grâce à plusieurs artifices :

  • Une « optique » (reliée à une caméra) est introduite dans la cavité abdominale à travers une cicatrice que le chirurgien pratique le plus souvent dans l’ombilic. Cette « optique » est reliée à un « moniteur » (écran) que le chirurgien regarde en opérant.
  • Du gaz carbonique (CO2) est ensuite introduit dans la cavité abdominale. La pression positive exercée par ce gaz va soulever la paroi abdominale, créant ainsi un espace entre la paroi et les viscères où le chirurgien peut regarder et où il peut introduire ses instruments pour opérer.
  • Enfin, des « trocarts » (sortes de grosses aiguilles de 5 à 12 mm) sont introduits à travers la paroi ainsi soulevée, par lesquels le chirurgien va passer des instruments de 5 à 12 mm de diamètre pour opérer (pinces, ciseaux, instruments de coagulation et de suture, etc.).

Cette technique permet d’améliorer les suites opératoires et le confort du patient en diminuant les risques de complications (en particulier au niveau de la paroi abdominale) et la douleur post-opératoire. Elle permet une reprise du transit plus précoce et diminue la durée d’hospitalisation. Elle a aussi un avantage esthétique en évitant les cicatrices abdominales.

Actuellement, la plupart des interventions réalisées dans le service se déroulent entièrement par laparoscopie. Toutefois, en cas de difficultés, il est parfois nécessaire de réaliser une cicatrice plus large, afin d’ouvrir la paroi abdominale.