Diverticulose du Côlon


QU’EST-CE QU’UNE DIVERTICULOSE ?

Il ne s’agit pas d’une maladie mais d’une anomalie anatomique du côlon très fréquente (retrouvée chez plus de 30% de la population âgée de plus de 60 ans). Elle correspond seulement à la présence de diverticules sur la paroi du côlon. Un diverticule est une petite hernie de la muqueuse colique au travers de la paroi musculaire du côlon.

La présence de diverticules est une anomalie fréquente, acquise au cours de l’existence. Ce n’est pas une maladie héréditaire. Ces diverticules sont essentiellement localisés sur le côlon sigmoïde, mais peuvent être présents sur tout le cadre colique.

En l’absence de complication, la diverticulose ne nécessite donc aucun traitement ni médical ni chirurgical.

QUELLES SONT LES COMPLICATION S DE LA DIVERTICULOSE COLIQUE?

Le diverticule étant creux, les matières fécales peuvent y être piégées, se durcir, puis à long terme former des sortes de cailloux que l’on appelle stercolithes. Ceux-ci peuvent alors éroder la muqueuse, entraînant deux types de complications

  • L’infection, qui est la complication la plus fréquente :
    • Lorsque l’infection apparaît progressivement, la graisse située autour du diverticule devient inflammatoire et la paroi du côlon s’épaissit. Cette complication est responsable de douleurs abdominale à gauche et de fièvre . On appelle cette complication une diverticulite.
    • Si l’infection est importante, le diverticule peut se perforer. On assiste alors à la formation d’un abcès. Si celui-ci n’est pas traité rapidement, il peut se rompre dans la cavité abdominale, ayant pour conséquence une péritonite.
  • L’hémorragie, lorsqu’un vaisseau est érodé, qui se manifeste par des saignements extériorisés par l’anus, plus ou moins abondants (rouges si les diverticules sont situés à la partie basse du côlon, noirs s’ils sont situés à la partie haute ou côlon droit).

COMMENT FAIT-ON LE DIAGNOSTIC DE DIVERTICULITE ?

  • Le diagnostic de diverticulose (c’est-à-dire de la présence de diverticules, en l’absence de complication) est le plus souvent fait lors d’une coloscopie, réalisée pour d’autres raisons. On parle de découverte fortuite.
  • Le diagnostic de diverticulite est fait sur un scanner abdomino-pelvien avec injection d’un produit de contraste iodé et éventuellement opacification du côlon par l’anus, réalisé au moment d’une poussée. Une coloscopie sera réalisée le plus souvent à distance de l’épisode aigu, surtout pour éliminer une autre cause. Elle est contre-indiquée au moment de la poussée de diverticulite.

QUEL EST LE TRAITEMENT DE LA DIVERTICULOSE ET DE SES COMPLICATIONS ?

  • Diverticulose asymptomatique : le plus souvent découverte fortuitement au cours d’une coloscopie réalisée pour une autre raison. Aucun traitement ni aucun régime n’est nécessaire.
  • Diverticulite : elle est traitée par une antibiothérapie pendant 1 semaine environ, et par un régime sans résidus. Elle peut parfois nécessiter une hospitalisation courte en cas de syndrome occlusif ou d’intolérance alimentaire associée, d’un terrain fragile, et en fonction du jugement du chirurgien.
  • Diverticulite compliquée d’abcès ou de péritonite : l’hospitalisation est le plus souvent nécessaire. le traitement est adapté à chaque cas. Il peut consister en une simple antibiothérapie et une surveillance hospitalière en cas d’abcès de petite taille, un drainage par voie radiologique de l’abcès si celui-ci est plus volumineux, ou une intervention chirurgicale en urgence si la diverticulite est compliquée d’une péritonite (Cf chapitre chirurgie de la diverticulite).
  • Diverticulite récidivante : En cas de poussées répétées ou compliquées de diverticulite, se discute la réalisation d’une chirurgie préventive: c’est-à-dire une chirurgie qui permettrait d’éviter une récidive de la diverticulite. Celle-ci sera proposée au cas par cas, en fonction du terrain, de l’âge, du nombre de poussées, de la gravité des poussées, et surtout après discussion éclairée entre le patient et le chirurgien.