Colectomie Subtotale

La colectomie sub-totale est une opération qui enlève presque tout le colon, laissant en place tout l’intestin grêle en amont et le rectum en aval.

C’est l’opération la plus fréquente en cas de Maladie Inflammatoire Chronique Intestinale (MICI) au stade de colite aiguë grave : le colon est alors très malade, de nombreux traitements médicaux ont été tentés sans permettre une guérison. Le malade est souvent affaibli, amaigri et anémié. Le colon risque de se perforer.

Cette intervention est donc souvent réalisée en urgence (dans les 24h) ou semi-urgence (dans les 7 jours).

Il n’y a pas de préparation particulière du colon avant l’intervention.
Vous devrez mettre une paire de bas de contention avant de descendre au bloc opératoire, en prévention du risque de phlébite.

Elle se fait sous anesthésie générale, le plus souvent sous coelioscopie: avec 4 petites cicatrices de 5 à 10 mm et 1 plus grande cicatrice de 4 à 5 cm qui permet l’ablation du segment d’intestin malade et la réalisation d’un anus artificiel temporaire (stomie).

En effet, étant donné le caractère d’urgence et l’inflammation du colon, le rétablissement de la continuité digestive (anastomose) entre l’intestin grêle et le rectum ou l’anus n’est pas réalisé dans le même temps : une stomie est donc mise en place

Au réveil, l’opéré a donc une poche de stomie à droite, une perfusion, la sonde gastrique est retirée au réveil et la sonde urinaire sera enlevée le lendemain. Il n’y a en général pas de drainage.

Le levé et la réalimentation peuvent se faire rapidement, avec une alimentation normale, sans régime, après 3-4 jours. Au 3ème jours, sont débutés des lavements par la stomie pour traiter le rectum laissé en place.

L’hospitalisation dure en général une dizaine de jours.

Le traitement anti-coagulant (1 piqure par jour) doit être poursuivi pendant 30 jours après l’intervention, en prévention du risque de phlébite.

Le rétablissement ultérieur de la continuité digestive sera décidé à la consultation à 6 semaines, après éventuellement un scanner et / ou une endoscopie : il s’agira soit d’une anastomose iléo-anale (enlevant le rectum), soit d’une anastomose iléo-rectale (le conservant).