Résection Iléo-Colique

C’est l’opération la plus fréquente pour la maladie de Crohn. Il s’agit d’enlever la fin de l’intestin grêle (sa partie malade), la valvule entre le grêle et le colon et le début du colon (caecum).

Il n’y a pas de préparation particulière du colon avant l’intervention.
Vous devrez mettre une paire de bas de contention avant de descendre au bloc opératoire, en prévention du risque de phlébite.

L’intervention se fait sous anesthésie générale, le plus souvent en coelioscopie : avec 3 petites cicatrices d5 5 à 10 mm et 1 plus grande cicatrice de 4 à 5 cm qui permet l’ablation du segment d’intestin malade et le rétablissement du circuit digestif (anastomose) ou la réalisation d’un anus artificiel temporaire (stomie). Parfois, l’intervention peut être faite avec un trocart unique, avec seulement une cicatrice de 4 cm.

Le plus souvent la continuité digestive est rétablie, en recousant l’intestin grêle au colon droit. Parfois, en cas de fistule, d’abcès, de perte de poids importante, d’urgence ou de traitement corticoïde, une stomie (anus artificiel) provisoire peut être mise en place, pour une durée de 5 à 6 semaines.

Les complications de cette chirurgie sont en effet le plus souvent dues à l’anastomose, allant de l’occlusion, à l’abcès, voire à la péritonite par lâchage de suture, qui nécessite une réopération avec mise en place d’une stomie temporaire. Ces complications sont cependant très rares (moins de 5% des cas).

Au réveil, l’opéré a des petits pansements (steri-strips), une perfusion, parfois une poche de stomie ;  la sonde gastrique est retirée au réveil et la sonde urinaire sera enlevée le lendemain. Il n’y a en général pas de drainage.

Le levé et la réalimentation peuvent se faire rapidement, avec une alimentation normale, sans régime, après 3-4 jours. L’hospitalisation dure en général 6 à 8 jours.

Le traitement anti-coagulant (1 piqure par jour) doit être poursuivi pendant 30 jours après l’intervention, en prévention du risque de phlébite.

A distance de cette intervention, le transit de selles n’est pratiquement pas modifié, avec cependant parfois quelques diarrhées si une longueur d’intestin grêle importante a due être enlevée.